Test urinaire pour le dépistage de drogues

Le recours à un test urinaire pour le dépistage de drogues est une des méthodes utilisées pour dépister la présence de différentes drogues. Les tests urinaires pour le dépistage de drogues sont entre autres utilisés pour s’assurer que les employés visés ne sont pas sous l’effet de substances lors de leurs activités professionnelles. Dans ce contexte, ces tests sont utilisés entre autres, suite à une cure de désintoxication. L’employeur cherche donc à s’assurer du respect de la politique tolérance zéro en matière de consommation de substances sur les lieux du travail. Ces tests sont également utilisés pour le dépistage préalable à l’embauche dans certains secteurs d’emplois. Ils sont également utiles pour un usage personnel à domicile. La collecte et la lecture des résultats des échantillons nécessitent que vous suiviez les étapes appropriées pour déterminer avec précision les résultats du test urinaire pour le dépistage de drogues. Cela implique de se familiariser avec les composants de vos tests et savoir comment interpréter les résultats lors de la passation d’un test urinaire pour le dépistage de drogues.

Donc, pensez à suivre les conseils mentionnés ci-dessous pour bien lire et comprendre votre résultat à votre test urinaire pour le dépistage de drogues.

1. Localisez les zones de contrôle et les zones de tests de chacune des substances possiblement détectées sur votre test urinaire pour le dépistage de drogues

Chaque étiquette du contenant pour le dépistage urinaire de drogues contient deux régions – la région du contrôle (C) et la région du test (T). La région du contrôle indique que le test fonctionne correctement, tandis que la région du test indique la présence ou l’absence de la drogue, du médicament ou de toute autre substance que vous cherchez.

Après avoir recueilli l’échantillon d’urine dans le gobelet servant à transvider l’échantillon dans le contenant du test ou après avoir recueilli l’urine directement dans le contenant du test, attendez que la ligne apparaisse vis-à-vis la ligne de la région du contrôle (C). Cependant, si la ligne de contrôle n’apparaît pas après 5 minutes suite au prélèvement de l’échantillon, il est recommandé de jeter le contenant de test et d’administrer un nouveau test urinaire pour le dépistage de drogues .

2. Prélevez un volume d’échantillon adéquat afin de pouvoir bien effectuer votre test de  dépistage de drogues

La personne faisant l’objet de test de dépistage de drogues peut l’être pour différents motifs tels qu’une probation, une nouvelle embauche, un test préemploi, un test suite à des soupçons raisonnables, un suivi, un retour au travail suite à une cure de désintoxication, pour ne nommer que ces motifs.

La personne doit alors fournir un échantillon d’urine d’un volume minimal défini selon le type de test utilisé, souvent indiqué par une ligne. Il faut garder à l’esprit qu’un volume d’échantillon nettement inférieur risque de ne pas donner de résultats précis à un test urinaire de dépistage de drogues. Aussi, peut-être que le donneur résiste au test en ne fournissant pas suffisamment d’échantillon ou il a une vessie qui ne fonctionne pas très bien et ne peut donc pas en fournir autant qu’il le voudrait.

3. Attendez 5 minutes avant d’interpréter votre test de drogues (selon le type de test que vous utilisez)

L’obtention de résultats presqu’instantanés après le prélèvement d’un échantillon est l’un des avantages significatifs du test de dépistage urinaire de drogues.

Conseil : Il est recommandé de ne pas lire les résultats d’un test urinaire de dépistage de drogues plus de dix minutes après le prélèvement de l’échantillon. Bien que la plupart des résultats soient stables pendant environ 1 heure, après cette période, ils peuvent perdre en précision avant le prélèvement de l’échantillon.

4. Identifiez les lignes colorées sur votre test de dépistage de drogues

  • Résultats négatifs à un test urinaire pour le dépistage de drogues

Selon le type de test que vous utilisez, si vous remarquez qu’une ligne colorée apparaît à la fois dans les régions de contrôle et de tests (différentes substances visées par la détection), le résultat est négatif à la substance en cause. Un résultat de test négatif à un test urinaire de dépistage de drogues indique que la drogue ou les drogues en question n’ont pas été trouvées dans l’échantillon. Cependant, lors de l’évaluation des résultats, ne tenez pas compte de l’intensité de la couleur de la ligne. En effet, une ligne pâle et même très pâle peut être présente et ainsi confirmer la présence d’une substance donnée. Il n’est donc pas nécessaire d’obtenir une ligne rose foncé par exemple, pour affirmer une positivité. Le recours à une loupe peut parfois s’avérer utile pour bien interpréter un résultat à un test urinaire pour le dépistage de drogues.

  • Résultats présumés positifs à un test et test invalide urinaire pour le dépistage de drogues

Selon le test urinaire utilisé, une ligne colorée présente dans la région du contrôle et aucune ligne dans la région de test indiquent un résultat présumé positif au test de drogues. Un tel résultat indique la détection d’une ou des drogues selon le cas. Cependant, on ne peut affirmer la positivité d’un test qualitatif (vendu aux entreprises ou aux particuliers) avant de l’avoir fait valider en laboratoire par un test quantitatif. Un test quantitatif effectué en laboratoire utilise des techniques qui permettent de connaître la quantité d’une ou plusieurs drogues selon l’échantillon analysé. De plus, avant de supposer de la positivité à un test qualitatif, il est important de s’assurer de la présence d’une ligne de contrôle aux endroits indiqués sur le test. Dans le cas contraire, le test effectué est invalide et il faudra en refaire un autre.

Pour en connaître davantage sur les tests urinaires et salivaires et nos autres outils de prévention des drogues, veuillez consulter notre page web dédiée à cette gamme de produits.

Veuillez nous contacter ou nous appeler au 1 888 863-8660pour toutes questions concernant ces produits.